Si vous devez demander l’amour, ce n’est pas l’amour

  • Post category:Général

Sacrifice jamais votre valeur de soi pour quelqu’un qui ne sait pas ce que vous avez. Si quelqu’un d’autre ne voit pas ta valeur. Si quelqu’un vous ignore, abandonne ou ne respecte pas, vous ne devriez pas lui demander de l’amour ou de l’attention. Cette attention ne sera ni réelle ni sincère.

A lire en complément : Enrouement et blessures difficiles à guérir – c’est ainsi que les signaux tumoraux

Ne mordez pas dans la pomme empoisonnée qui ressemble à l’amour.

Si quelqu’un pense que vous demandez trop, c’est juste parce que vous savez ce que vous voulez et combien c’est important pour vous. Si l’autre personne ne veut pas vous donner ce dont vous avez besoin, vous devez réévaluer vos pensées, vos opinions, vos rêves et vos comportements qui vous gardent autour. Gardez votre distance de la personne qui menace l’équilibre émotionnel dont nous avons tous besoin. Écoutez vos rêves les plus intimes. Aime-toi pour ce que tu es. Vous êtes le seul à pouvoir vous aider à vous libérer du faux amour.

Dans le meme genre : Remèdes maison qui réduisent les vergetures rouges et blanches

Tu n’as jamais à demander l’amour.

Demander l’amour, c’est demander quelque chose qui n’existe pas. La seule chose que vous obtenez de prier est le manque de respect de soi et la douleur qui vient avec la perte de votre dignité. Quand nous aimons quelqu’un, pour des raisons naturelles, nous voulons prendre soin d’eux. Nos réflexes émotionnels créent des circonstances qui nous font sentir comme nous méritons l’amour et chérissons des émotions qui favorisent l’harmonie, la sincérité et l’affection.

Si vous ne faites pas face au faux amour, vous cesserez de croire en vous-même. Tu finiras par penser que tu ne mérites pas l’attention et l’amour. Pour que tu te convainques que les relations unilatérales, c’est bien. En fin de compte, c’est assez simple : celui qui vous mérite est celui qui s’approche de soi, vous apprécie et consacre son temps et ses pensées à vous.

Personne ne peut vous rendre misérable sans votre permission

L’ outil le plus puissant pour lutter contre l’injustice et l’indifférence émotionnelles est l’autodétermination. Il devrait venir avec un sentiment de confiance saine, de conscience de soi, de réflexion sur les émotions, les rêves et les vôtres ainsi que les comportements des autres. Par les circonstances dans lesquelles nous nous sommes mis, cependant, nous ne semblons pas croire que nous possédons la dignité. Nous ne comprenons pas que nous ne devrions pas suivre ceux qui ne nous méritent pas.

Surmonter la douleur

Alors, comment vaincre la douleur du faux amour ? Jetons un coup d’oeil à quelques situations courantes :

  • La douleur du faux amour est un processus difficile qui nourrit une phase de déni. Généralement, nous savons que quelque chose n’est pas juste, mais nous ne voulons pas le prononcer en mots ou enlever notre bandeau émotionnel.
  • Nous ignorons l’inconfort et l’évité. accompagnateur lir submergé.
  • Que se passe-t-il lorsque nous luttons contre nos propres émotions ? Le combat devient une bataille sans fin qui ne fait que prolonger la souffrance.
  • Il est même courant d’entendre qu’on devrait « embrasser la douleur ». Ni ignorer ni embrasser n’est positif.

Vous devez faire face à la douleur du faux amour en l’attaquant et en le laissant derrière. C’est une compréhension qui peut faire mal. Ce que nous voulons, c’est que quelqu’un nous aime même si l’autre humain ne se soucie pas, ou qu’il nous aime en retour.

Mise en scène d’une solution

Quelle est la bonne solution ? Nous convaincre que l’autre personne ne nous mérite pas. Nous méritons une appréciation naturelle sans le demander. La bonne chose pour nous, c’est de rester loin de l’homme qui ne se soucie pas de nous. Ce n’est que lorsque nous pouvons être sûrs que nous vaincrons la douleur.

Pour mettre fin à la souffrance, nous devons d’abord la comprendre et l’accepter. Il est parfaitement naturel de pleurer la perte de quelque chose que vous vouliez ardemment.

Aimez-vous et appréciez vous-même : Nourrissez vos relations avec votre estime de soi

Bien que toutes les situations émotionnelles soient complexes, toute souffrance a une solution. Un véritable changement est possible lorsque nous sommes prêts à y travailler et à faire face à la situation douloureuse. Il devrait être clair que la première personne à laquelle nous devons consacrer du temps est nous-mêmes. Ensuite, nous pouvons apprécier ceux qui nous font sentir bien et éviter ceux qui ne le font pas.

Ne demandez pas l’attention, et encore moins l’amour, à qui que ce soit. Unlla qui vous aime le montrera d’une façon ou d’une autre. Rappelez-vous que l’injustice émotionnelle joue un rôle dans notre propre estime de soi. Il nous aide à examiner nos rêves, nos valeurs et nos besoins.

Ne continuez pas à appeler quelqu’un qui ne répond pas à vos appels. Arrêtez de chercher et laissez l’autre personne vous trouver. Arrêtez de penser à ceux qui existent seulement dans le mode carte postale de votre vie. Vous savez, ceux qui ne se soucient que de la façon dont ils sont perçus et qui ne vous font sentir bien que s’il y en a d’autres qui remarquent.

N’

oubliez pas d’examiner les raisons qui ont favorisé votre dépendance à l’égard de la personne concernée dès le début. Qu’est-ce qui vous a fait demander son amour et son attention ? Allez à la source et commencez votre transformation interne.

Il est très important de se rapprocher de votre confiance et d’arrêter de demander l’amour, parce que l’amour est montré et ressenti. Tu ne devrais jamais demander l’amour. Votre attention et votre affection sont trop précieuses pour être gaspillées sur quelqu’un qui ne vous mérite pas. Dédiez-vous à ceux qui c=”image/gif ; base64, R0lGodlhaqabaaaaaaaaaach5baeeaeaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaOW== » alt=”Confiance : Commencez à parier sur vous-même » />

Confiance : Commencez à parier sur vous-même

La confiance en soi vous donne le pouvoir de réaliser vos rêves, parce que vous seul connaissez vos véritables forces et limites. Alors commencez à parier sur vous-même. . »