Arrêtez une attaque de panique avec ces 5 conseils

  • Post category:Général

Une attaque de panique peut être une expérience terrifiante, et c’est donc génial si vous apprenez à arrêter une attaque de panique de la manière la plus simple.

En parallèle : Lefruit du chili vs cancer — la substance miracle capsaïcine

On ne connaît pas toujours la cause de l’attaque. Ce qui donne lieu à cette réponse exagérée aux stimuli (qui se caractérise par une peur irrationnelle et le sentiment que l’on est sur le point d’avoir une crise cardiaque) n’est pas toujours évident.

Mais ce que vous savez, c’est que la carence de contrôle est totale et peut être dévastatrice.

En parallèle : Combat le foie gras avec des remèdes naturels

C’ est bon de considérer que chacun d’entre nous pourrait avoir une attaque de panique à tout moment. Personne n’est à l’abri.

Il est également important de savoir qu’une fois que vous avez connu une crise de panique pour la première fois, il est très fréquent qu’elle arrive deuxième après cela.

Si c’est quelque chose que vous avez vécu, n’hésitez pas à demander de l’aide d’un professionnel.

Il est important en même temps de comprendre que même si un psychologue ou un thérapeute peut vous donner des moyens précieux de traiter le problème, c’est vous qui devez réagir aux situations quotidiennes et essayer d’identifier d’où vient votre anxiété.

Nous venons ici vous donner 5 conseils pour arrêter une attaque de panique.

Comprenez que vous avez une attaque de panique

La première étape est probablement la plus importante : il est important de comprendre de quoi il s’agit et quelle est la raison pour être en mesure d’arrêter une attaque de panique.

  • Tout d’abord, il est important de comprendre que même si c’est gênant, il n’y a rien qui vous fera tuer.
  • Les attaques de panique sont en fait un problème très commun et proviennent d’un excès d’adrénaline dans le sang.

En outre, sachez que l’anxiété fait partie de votre système de défense instinctif naturel et est conçu pour vous préparer à échapper à des situations dangereuses.

Il nous a aidés à l’époque à échapper aux prédateurs, mais dans le monde moderne d’aujourd’hui, les vrais prédateurs peuvent parfois être nos propres vies et les épreuves que nous rencontrons quotidiennement.

Reconnaître les symptômes

Une attaque de panique, c’est comme une explosion. Prenons un exemple : Maria est une femme de 42 ans avec un bon travail, trois enfants, un partenaire et un parent âgé dont elle s’occupe.

  • De l’extérieur, il peut sembler que le seul problème de Maria est ses nombreuses responsabilités. Tout au long de la vie, elle a toujours été capable de bien gérer les choses et de faire tout ce qu’elle attendait d’elle, mais dans un passé récent, elle a eu des crises de panique quand elle s’y attend le moins.
  • Parfois, cela arrive avant d’aller travailler ou quand elle discute avec son partenaire ou ses enfants.
  • Son père est mort il y a deux ans et même si c’était une expérience traumatisante, elle était sûre qu’elle l’avait surmonté.
  • Mais il y a un mois, l’animal de compagnie de la famille est mort et elle a senti que toutes les souffrances de et crée une situation très complexe : stress, problèmes familiaux et l’animal qui est mort…

    Maria a de plus en plus d’attaques de panique et ses médecins lui ont appris à reconnaître les symptômes pour l’aider à prendre les mesures appropriées.

    • Palpitations cardiaques
    • Pensées négatives
    • Le sentiment qu’elle va se noyer, ou que son cœur restera
    • Difficulté à
    • Douleurs d’estomac
    • Vertiges
    • Sueurs

    Respirez

    Il est très important que vous vérifiez votre respiration pour calmer l’attaque de panique.

    Gardez à l’esprit que la réaction psychologique au danger perçu prend une forme physique.

    C’ est pourquoi il peut aider à réguler votre respiration pour contrôler l’accélération du rythme cardiaque.

    Si vous remarquez que vous avez des symptômes physiques d’une attaque de panique, essayez de trouver un endroit paisible. Assurez-vous de ne pas ressentir d’inconfort à cause de vos vêtements. Par exemple, retirez votre veste et enfoncez quelques boutons et asseyez-vous.

    • Maintenant, respirez pendant 5 secondes.
    • Retenez votre souffle pendant 7 secondes.
    • Expirez pendant 8 secondes.

    Répétez ce motif pendant 5 minutes.

    Bloquer les pensées négatives

    Les pensées négatives peuvent frapper contre vous comme une vague lors d’une attaque de panique. On dirait que vous avez ouvert une porte et laissez une tempête entrer dans votre tête.

    Apprenez à bloquer ces pensées et à vous mettre sur le chemin de la négativité pour arrêter une attaque de panique. Dites « non » et prenez le contrôle de votre esprit avec des techniques de visualisation simples mais efficaces.

    • Imaginez vos pensées négatives comme des bougies brûlantes.
    • Respirez profondément et soufflez les un par un jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

    Utilisez des phrases clés pour vous calmer

    Chacun doit essayer de trouver ses propres phrases qui fonctionnent pour eux en tant qu’individus, si possible. Avoir un ensemble de phrases à utiliser lorsque l’attaque de panique s’avère est un outil simple et efficace.

    Voici quelques exemples possibles :

    • « Tout va bien — je vais me calmer et mon esprit est en équilibre. »
    • « Tout ce qui va arriver est déjà arrivé. Je suis en sécurité et rien ne me fera de mal.
    • « Restez debout, prenez le contrôle et calmez-vous. »
    • « Rien ne m’arrivera. Je suis confiant, j’ai juste besoin de respirer et de me faire confiance. »

    Les stratégies de gestion que nous avons examinées ici sont très basiques. Cependant, ils peuvent être très efficaces. N’ hésitez pas à créer les vôtres ou à les ajuster en fonction de votre personnalité et de la vôtre

    Qu’est-ce que le trouble d’anxiété généralisée ?

    Le trouble d’anxiété généralisée est une condition qui dépend de l’hyperactivation continue des systèmes qui est censée assurer notre survie. . ! . »